Flamboyantes, époustouflantes, riches de mille et une modes, les années 60 et 70 continuent, plus de quarante ans plus tard, à livrer leurs secrets et faire rêver. Considérées comme l’une des périodes les plus riches et les plus variées au plan musical, elles auront été à l’origine des bouleversements auxquels le XXIème  devra nombre de ses mutations majeures. Le XXème siècle avait vu naître le disque, les cassettes et le CD, le XXIème siècle marquera avec internet et la révolution numérique l’avènement de la dématérialisation.

Vivier bouillonnant de tous les excès, véritable creuset multi-modes, l’Angleterre d’Elizabeth II et de Lady Diana, avec le sens inouï de l’inattendu et de la provocation qu’on lui connaît, allait faire de ces années-là les repères-clés de bien des générations. Avec la pop-music pour commencer - et ses mariages de déraison avec le rock -, la bien-nommée Perfide Albion allait tout bonnement secouer la planète entière. Sans  l’ombre d’un bémol à la clé, une machine de guerre était née, imparable à bien des égards, voire invincible, même par cette Amérique dont la création des Bee Gees pour contrer les Beatles, allait montrer à quel point elle aurait le chic pour ne pas voir arriver les révolutions, quelles qu’en soient les couleurs.

Compilations d’instantanés de ce blues boom, ce livre exhume des photos d’archives pour la plupart inédites, issues d’instants privilégiés parfois oubliés. Je n’ai pas encore vingt ans, la variété française qui envahit les grandes ondes de la radio pas encore FM me laisse de glace et les Beatles ont propagé la bonne parole depuis déjà quelques années bien au-delà de Liverpool et de Hambourg. Passionné de photo sans être vraiment certain d’en faire un métier, je choisis alors d’allier l’utile à l’agréable en écumant les scènes pop-rock ;  à Paris, à Bruxelles, à Amsterdam et surtout à Londres. Les Who, Led Zeppelin, Eric Clapton, Tina Turner, John Mayall et beaucoup d’autres, pas tous passés à la postérité, sont au début de leur carrière ; moi aussi, mais je ne le sais pas encore. Sans autre but que de mettre en lumière quelques-unes de ces figures les plus marquantes d’alors (dont certaines, tels Ten Years After, ou les Nice verront leur gloire "éphémère"), ce livre rassemble des photos mais aussi, comme en guise de légendes, des commentaires et des anecdotes. N’engageant que moi ou les auteurs/témoins* de cette époque qui ont bien voulu prêter leur plume à cet ouvrage, les quelques lignes qui complètent les images de ce livre n’ont d’autre but que d’apporter un éclairage supplémentaire, car "my" generation, cela n'était pas "que" du rock and roll.                                                                 

BRUNO DUCOURANT

* Billie, Jean Mareska, Ramon Pipin, Jean-Michel Kajdan, Thomas Noton.

Photojournaliste indépendant entre 1968 et 1980, Bruno Ducourant a alors collaboré avec de nombreux magazines dédiées à la musique (parmi lesquelles Rock & Folk, Extra et Best) et signé dans ces années-là, comme graphiste, quelques pochettes de disques. Passé ensuite du côté de la publicité et de la télévision "documentaire et divertissante" comme auteur-réalisateur, c'est son goût du "cadre", des histoires à raconter et de leurs musiques qui l'ont conduit à rassembler ici, "pour mémoire", l'essentiel de ses préférences, musicales et photographiques.  De Donovan à Led Zeppelin,  en passant par les Rolling Stones et Fleetwood Mac, inédites pour la plupart, les photos qui figurent ici et au sommaire de l'ouvrage qui leur est consacré sont toutes issues de son fonds personnel.

* PHOTO : John Fogerty (Creedence Clearwater Revival), Tina Turner, Mick Jagger, Jimmy Page, Eric Clapton, B.B. King)

My Generation, only rock and roll ?

Le Livre/The Book (2014)

(ISBN : 978-2-9550755)

168 pages • Plus de 200 photos

Format 30cm x 30cm

Textes anglais et français

Hors commerce

Tirage limité à 400 exemplaires numérotés.

*

Couverture LIVRE - Mock Up.png

Pour toute commande,

cliquez sur le livre

situé ici >

© 2019 par BRUNO DUCOURANT. Créé avec Wix.com